Histoire du Laika de Yakoutie

Laika de Yakoutie

 

Le Laika de Yakoutie est une race ancienne de chiens élevés par les peuples autochtones du Nord -Est de la Russie.

A différents moments plusieurs explorateurs (AF Middendorf , VL Seroshevsky , LP Sabaneev , NV Slyunin , PK Maak , Le Prince AA Shirinsky – Dhikhmatov , VI Jokhelson , EV Pfizenmeier , EG Orlov, M. Dmitrieva – Sulimova , EI Shereshevskii , AG Chikachev et autres ) décrirent le Laika de Yakoutie  sous différents noms ( Alazeevskaya , Anyuiskaya , Arcticheskaya (Arctique) , Verkhoyanskaya , Kolymo – Indigirskaya , Omolonskaya , Omsukchanskaya , Okhotskaya , Polarnaya (Polar ) , Susmanskaya , Severo- Vostochnaya ( Nord- Est) chiens de traîneau , Tungusskaya , Chuvychanskaya , Evenskaya , Yakutskaya , etc ).

Depuis 1635 les récits de pionniers Cosaques on a mentionné les chiens vivant le long des fleuves.

En 1692, à Amsterdam, il a été publié un livre en néerlandais du chercheur, voyageur, géographe et ethnographe Nicolaas Witsen Cornellisson « Noord en Oost Tartarye » contenant des dessins «des différents mouvements des Yakoutes en hiver » . Ces ouvrages ont montré les façons d’utiliser les chiens comme moyen de transports. Ce sont les premières images de chiens Yakoute. Ces gravures représentaient également un skieur tracté par des chiens et un autre sport d’hiver qui a été la planche à voile d’hiver. Ces gravures ont été les premières images de ski joering et planche à voile d’hiver.

En 1730, Vitus Jonassen Béring a commencé à équiper la 2ème expédition au Kamchatka. Au cours de cette expédition, il ont souvent utilisés les chiens arctique de Yakoutie. Ce sont les premières expéditions géographiques dans lesquelles les chiens ont été utilisés .

Ivan Pavlovsky a écrit dans son livre « Géographie de l’Empire russe » en 1843 :

« Les chiens (Laikas de Yakoutie ) ont été utilisés pour  le transport postal ». Ainsi pendant l’hiver 1839, le courrier échangé entre la Yakoutie et le Kamchatka était acheminé à l’aide d’une vingtaine d’attelage de chien de traîneaux de Yakutsk à Okhotsk. Les attelages étaient composés d’une dizaine de chiens, 5 couples ( 2 par 2 ) et un onzième en tête. Ils transportaient de 450 à 650 kg de fret sur des parcours allant jusqu’à 85 km par jour, si les traîneaux n’étaient pas aussi lourdement chargés les attelages pouvaient couvrir jusqu’à 150 km par jour.

En 1850 , le professeur Ivan Yakovlevich Gorlov décrit les méthodes traditionnelles de conservation et d’utilisation des Laikas de Yakoutie dans son livre, «Vue d’ensemble de la situation économique , les statistiques de l’Empire russe pour 1849 »

« Les Yakuts utilisaient les chiens pour le traîneau et transporter de lourdes charges . Les chiens  restaient toute l’année en extérieur, l’été ils creusaient des trous dans le sol pour se rafraîchir ou allaient dans l’eau pour se protéger des moustiques, en hiver, ils cherchaient un refuge sous la neige pour se recroqueviller dans un trou profond, ils se couvraient le museau avec leur queue velue »

L’utilisation du Laikas Yakoutie était polyvalente dans la vie quotidienne pendant de nombreux siècles, pour la chasse, la garde de logements, la garde de bétail et finalement pour le traîneau.

Dans les années 1950 et 1960, le nomadisme a été vu par l’État comme un vestige du passé et les troupeaux de rennes ainsi que les attelages de chiens de traîneau ont été abattus. Au début de 1960, les Laikas comme chien de traîneaux du nord ont été retiré de la liste des races domestiques. Cependant dans les endroits les plus reculés où les Soviétiques n’étaient pas intéressés par l’industrialisation, l’élevage et l’utilisation de chiens ont été conservés.

En 1992, après l’effondrement de l’Union soviétique, la Fédération  de l’élevage de chien de travail de Russie a proposé les Laika Kamchutka, Laika Tchoukotka et Laika Yakoutie pour être races indépendantes et préservées comme un patrimoine culturel pour le peuple de Sibérie.

Laika de Yakoutie

En 1993, la Commission d’État de la Fédération de Russie pour la préservation du patrimoine génétique à reconnu le Laika Yakoutie comme une race de chien de traîneau et de chasse sous le registre n ° 9358072. Lors d’une enquête dans le milieu et la fin des années 1990, environ 3 000 à 4 000 chiens étaient comptabilisés. En 1998, VZ Dyachkov, GP Arbugaev, SV Gorodilov et LI Sidorova ont commencé la reproduction systématique du Laika Yakoutie avec la collaboration l’Association de l’élevage de chien de la République de Yakoutie. En 2002, GV Baklushin a recommandé à la République de Yakoutie de commencer la préservation du Laika Yakoutie comme une race nationale. En 2004, SV Gorodilov et LI Sidorova ont soumis le standard de la race de la Fédération de Russie Kynological à être officiellement reconnu. En 2005, la norme 1959 de chien de traîneaux est adopté comme nouvelle norme pour le Laika Yakoutie. En 2013, le standard de la race a été révisé pour suivre le format requis par la Fédération Cynologique Internationale. La race n’est pas encore reconnue par la FCI, mais est proposée pour être accepté en 2015. (cf. http://barkgame.org/breeds/spitzes/yakutianlaika/)

Voici le récit d’une expédition réalisé avec le chenil  Artic Travel, dans l’extrême nord de la Russie http://spasatel-mchs.ru/50748/document879389.

 

Photo prise sur le site http://laika.ucoz.com/photo/15